L’arrivée des enceintes connectées : de nouveaux modèles économiques en perspective

LE POINT DE VUE DE L’EXPERT KEDGE – 13.07.2018

L’arrivée des enceintes connectées : de nouveaux modèles économiques en perspective

A l’heure où les enceintes connectées font leur entrée sur le marché français, Régis Chenavaz, professeur en économie à KEDGE, livre son analyse sur l’impact de ces assistants vocaux connectés (Google Home, Alexa pour Amazon, Siri pour la version d’Apple...) en termes de modèles économiques, d’usages et de stratégie d’acteurs.

« L’enceinte connectée est un nouveau produit qui va s’imposer sur le marché, tout comme le mobile auparavant qui est devenu incontournable, déclare Régis Chenavaz. Il est évident qu’un nouvel écosystème spécifique à ce marché va voir le jour, dans les secteurs de la sécurité, du service à la personne, des médias... Mais il est encore difficile d'imaginer toutes les immenses perspectives qui peuvent naître de ces objets connectés. »

Selon Régis Chenavaz, ces appareils connectés vont faciliter l’aide et l’échange en termes de services à la personne. Il explique : « Cette technologie amène à la discussion, l’utilisateur lui donne vie. En définitive, c’est quelqu’un qui entre dans la maison. Alexa, Google Home, Siri ou d’autres vont se substituer aux animaux de compagnie, notamment chez les personnes âgées et isolées. Nous assistons à la création d’une nouvelle dépendance ».

Le professeur d’économie de KEDGE n’identifie pas de frein majeur qui puisse avoir un impact réel sur l’usage massif des enceintes connectées dans un avenir proche, y compris sur l'usage des données personnelles. « La question de la collecte et de l’usage des données personnelles s’est toujours posée et se posera toujours. Les utilisateurs de Facebook, par exemple, l’acceptent sans obligation. Tant que des services facilités sont proposés, les gens ne s'y s'opposeront pas ». Mais Régis Chenavaz souligne : « Les réseaux sociaux recueillaient déjà beaucoup d'informations personnelles, avec un micro supplémentaire qui enregistre les demandes des utilisateurs et délivre des réponses, il est évident que ces assistants vocaux connectés auront un pouvoir d'influence sur l'opinion ».

Selon Régis Chenavaz, ce type de produits va permettre à de nouveaux acteurs d’entrer dans la mouvance du numérique, aussi bien des marques établies, comme Philips avec sa lampe connectée Hue, que tout nouvel acteur qui saura saisir les opportunités de marché.

Régis Chenavaz ajoute : « Il s’agit d’un marché multi-face, où différentes entreprises seront interconnectées donc chaque entreprise aura intérêt à ce qu’il y ait un maximum d'utilisateurs. Dans ce système d’interdépendance, la question du prix se pose : plus la consommation des produits est importante, plus les prix diminuent. Ainsi, il est intéressant de réfléchir au modèle économique et à la politique de tarification. »

Régis Chenavaz relève : « Nous sommes encore à la version bêta des produits, le potentiel d’amélioration est considérable. Nous avons pu le voir avec chaque nouvelle génération de mobiles, dont les leaders du marché étaient différents : Nokia, puis Blackberry, puis Apple. Le processus d’amélioration explose au fur et à mesure des années, il est exponentiel. »

Et Régis Chenavaz de conclure : « Si l’Histoire se reproduit, de nouveaux géants vont arriver sur le marché et d’autres disparaitront s’ils ne savent pas s’adapter, pour des raisons de culture d’entreprise. »

Régis Chenavaz est à votre disposition pour toute demande d'interview ou reportage sur ce sujet d'actualité.

A propos de Régis Chenavaz

Régis Chenavaz est professeur associé en économie managériale et marketing à KEDGE Business School et chercheur à Aix-Marseille School of Economics. Sa recherche se situe à l'interface entre le marketing, l'économie et le management des opérations. Régis s'intéresse tout d'abord à la tarification en intégrant des aspects dynamiques et psychologiques (tarification dynamique et tarification comportementale). Il travaille aussi sur des sujets liés, comme la publicité, la qualité, le marketing-mix et la distribution.

Contact presse KEDGE

Angélique GERMAIN - Tel. +33(0) 556 846 343 / angelique.germain@kedgebs.com

Documents à télécharger

Point de vue de l'expert (PDF - 306,9 kB)
Retour en haut