Natixis, les leçons à tirer de l’affaire H20 pour les investisseurs

LE POINT DE VUE DE L’EXPERT KEDGE – 28.06.2019

Natixis, les leçons à tirer de l’affaire H20 pour les investisseurs selon Eric Pichet, Professeur de finance à KEDGE

Alors que Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) de KEDGE, revient sur l’affaire H20 qui a ébranlé les marchés depuis la semaine dernière, l’expert publie en parallèle la 4ème édition du Guide pratique de la Bourse (Editions SEFI), le manuel de référence pour découvrir les principes d’organisation et de fonctionnement des marchés boursiers.

Dans une tribune publiée sur le site web de The Conversation, Eric Pichet revient sur la genèse de l’affaire H20, filiale de la banque Natixis. A la suite de la publication mardi 18 juin sur Alphaville, le blog du Financial Times, d’une note d’analyse dans laquelle trois anomalies étaient identifiées, l’agence d’évaluation Morningstar décidait de suspendre la notation du fonds Allegro de H20, soulignant des interrogations sur la liquidité de certaines obligations détenues par le fonds, avec pour conséquence la chute brutale de 11.76% de l’action de la banque Natixis jeudi 20 juin.

Selon Eric Pichet, « la vague de retrait massif de l’action Natixis qui a suivi permet de tirer, un mois à peine après l’affaire Casino, quatre nouvelles leçons pour les investisseurs sur les risques liés aux marchés financiers :
- la prise en compte plus large des due diligences par les investisseurs institutionnels,
- l’interdiction des conflits d’intérêts entre investisseurs pour compte de tiers et les émetteurs,

- la distinction entre la liquidité et la valorisation d’un fonds,
- et la révision de la chaîne de contrôle d’une société de gestion depuis le gérant jusqu’au régulateur. »

Concomitamment, fort des enseignements des récentes affaires sur les marchés boursiers, Eric Pichet publie la 4ème édition du Guide pratique de la Bourse, complètement actualisée en tenant compte des dernières innovations suite aux profondes mutations techniques et réglementaires de la Bourse de Paris.

Rédigée selon les mêmes principes que le Guide pratique des options et du MONEP (8ème édition en 2018) et le Guide pratique des obligations (2ème édition), la nouvelle édition permet au lecteur de disposer de tout ce que le praticien (et/ou l’étudiant) de la Bourse doit maîtriser pour pouvoir intervenir en connaissance de cause et décrypter l'actualité.

Dans son guide, il explique qu’« après une longue période de déclin qui a entrainé une chute du nombre d’actionnaires en direct de 7 millions en 2003 à 3 millions en 2017, le marché des actions redevient attractif à long terme d’autant que les obligations émises par l’Etat français à 10 ans génère désormais un rendement nominal négatif et que l’immobilier en France souffre de la taxation la plus forte des pays riches ».

D’après lui, « les courtiers en ligne se sont imposés comme des acteurs incontournables pour leur rapidité et leurs coûts d’exécution et l’AMF a renforcé son contrôle sur ces professionnels du secteur ».

Lire l’intégralité de la tribune d’Eric Pichet : https://kedge.edu/insights/natixis-quatre-grandes-lecons-de-l-affaire-h20-pour-les-investisseurs

Eric Pichet est à votre disposition pour toute demande de reportage et d’interview sur le mode de fonctionnement et l'évolution des marchés boursiers.

En savoir plus sur Eric PICHET

Eric PICHET, Professeur, Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) est titulaire d’un doctorat et de l’HDR en Sciences de gestion (2008 Université du Littoral Côte d’Opale) ainsi que d’un doctorat en droit à Panthéon-ASSAS. Son enseignement et ses recherches portent principalement sur l’environnement macro-économique mondial, la politique monétaire, les actifs alternatifs (dont l’Immobilier), le gouvernement d’entreprise, la fiscalité des particuliers, les finances publiques et l’économie de la fiscalité. Il a notamment publié un guide méthodologique L’Art de l’HDR destiné aux docteurs en sciences sociales, la Théorie actionnariale éclairée (Enlightened Shareholders Theory : whose Interest Should be Served by the Supporters of Corporate Governance) et en 2016 la Théorie générale des dépenses socio-fiscales.

Documents à télécharger

LE POINT DE VUE (PDF - 309,7 kB)
Retour en haut