KEDGE et l’Université de la Colombie-Britannique conduisent le gouvernement canadien à reformuler les règles d’étiquetage des vins canadiens

COMMUNIQUE DE PRESSE – 04.04.2018

KEDGE et l’Université de la Colombie-Britannique conduisent le gouvernement canadien à reformuler les règles d’étiquetage des vins canadiens

A la suite des travaux et recommandations menés par l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) et la Wine & Spirits Academy de KEDGE, le gouvernement du Canada a décidé le 12 mars dernier d’interdire l’utilisation de la mention « Cellared in Canada » (CIC wines) sur les étiquettes des vins conditionnés au Canada mais de provenance étrangère. Cette dénomination, utilisée notamment par les grandes wineries canadiennes, en vigueur depuis 1995, faisait l’objet de nombreuses polémiques sur le marché canadien car elle créait beaucoup de confusion auprès des consommateurs.

« A travers cette collaboration avec UBC, KEDGE confirme sa capacité à servir des acteurs d’envergure internationale grâce à ses expertises », souligne José Milano, Directeur Général de KEDGE.

Le mot « Canada » apposée sur la bouteille créait un véritable trouble auprès des consommateurs et va désormais disparaître. Ces flacons, estampillés « Cellared in Canada » se vendaient dans les liquor stores sous des bannières aux couleurs canadiennes, rangés dans les linéaires des vins nationaux alors qu’ils étaient composés en majorité ou en intégralité de vins étrangers.

L’enjeu était de taille car les CIC wines permettaient de dégager des profits considérables pour les compagnies productrices. Ces vins, vendus souvent à un prix inférieur à 10$ CAN (environ 6 €), représentaient près de deux tiers des ventes (en volume) des vins « nationaux » sur le marché canadien.

L’accroissement rapide des importations de vins en vrac du Canada (aujourd’hui parmi les 10 premiers importateurs mondiaux), en provenance entre autres d’Australie, du Chili, de l’Espagne, trouve son explication notamment dans le succès de ces vins proposés dans des formats originaux de 1,5 litre et plus.

L’Université de la Colombie-Britannique en collaboration avec KEDGE travaillent depuis plusieurs années sur les enjeux de la reconnaissance des vins canadiens sur les marchés internationaux. Pour Roger Sugden, Doyen de la faculté de management, cette action « s’inscrit naturellement dans le rôle d’accompagnement socio- économique opéré par UBC auprès des filières du territoire ».

Désormais on pourra lire sur l’étiquette de ces bouteilles « assemblage international issu de vins étrangers et domestiques ». Selon Jacques-Olivier Pesme, Directeur de la Wine & Spirits Academy de KEDGE et investigateur de ces recommandations avec l’Université de la Colombie-Britannique, « en agissant ainsi, après plus de 20 ans de statu quo, le Canada œuvre pour plus de transparence sur les étiquettes et se rapproche des standards internationaux en la matière ».

A propos de la Wine & Spirits Academy de KEDGE

Basée à Bordeaux, capitale mondiale du vin, la Wine & Spirits Academy est présente au cœur des différentes instances de la filière vitivinicole. Relai d’information et d’influence, elle a pour vocation de former les managers du secteur des Vins & Spiritueux mais aussi d’accompagner les mutations de la filière en proposant une aide à la décision, en développant des projets locaux & internationaux d’appui économique aux acteurs, en agissant comme un connecteur d’énergies.
https://kedge.edu/l-ecole/expertises/wine-spirits-academy/ Facebook/kedgeWine&Spirit Academy

Contact presse KEDGE

Angélique GERMAIN Tel. +33(0) 556 846 343 / angelique.germain@kedgebs.com

Documents à télécharger

CP_KEDGE et UBC (PDF - 315,8 kB)
Retour en haut