Chaire Business in a Connected World

slider

Présentation

Nous assistons progressivement à la fin de la dualité entre commerce « traditionnel » et e-commerce. Les frontières entre le digital et non-digital s’estompent. Avec l’avènement des smartphones, des tablettes, des montres intelligentes et autres dispositifs mobiles, les consommateurs sont toujours connectés et les (e-)commerçants ont donc besoin de les engager en permanence sur tous les canaux.

Les magasins physiques et virtuels sont de plus en plus connectés entre eux, et connectés sur l’extérieur (Smartphones, puces RFID, paiements NFC, digitalisation du point de vente, réalité augmentée, etc.), créant ainsi une proximité nouvelle avec les consommateurs. Aujourd’hui, l’acte d’achat résulte souvent d’un aller/retour entre les mondes physique et virtuel.

Les objectifs de la chaire

Depuis 2001, la chaire « Business in a Connected World » se propose de développer et de diffuser des connaissances et une expertise de pointe sur l'adoption et l'utilisation des TIC (Technologies de l'information et de la communication) par les consommateurs et les entreprises. Par ailleurs, elle observe l'évolution des formes de distribution ainsi que le développement et l'intégration de la relation client dans une stratégie omnicanal.

Les axes de recherche

Orientée vers la recherche fondamentale et appliquée, la chaire étudie les phénomènes de consommation et de distribution tels qu’ils sont influencés, freinés ou modifiés par les TIC. L'accent est mis sur l'interface entreprises - consommateurs, principalement dans une optique de commerce de détail et de service client. Les axes de recherche principaux de la chaire sont relatifs à :

  • La digitalisation des entreprises en général et dans le secteur de la distribution en particulier
  • L'évolution des distributeurs du multicanal vers l'omnicanal
  • Les systèmes de préparation et de livraison des commandes en ligne pour un distributeur multicanal
  • L'étude de l'évolution de la vente de vin en ligne

Nos partenaires

Par leurs engagements dans la chaire, les entreprises partenaires participent à l'activité pédagogique de KEDGE BS et s'offrent ainsi la possibilité de proposer des stages, des sujets d'études de marché ou de mémoires de recherche, ainsi que des offres d'emploi à des étudiants qualifiés et motivés.

logo auchan

logo afnor

 

Expertise et programmes Kedge

Les membres de la chaire coordonnent différents cours ou tracks sur le « marketing digital » dans les différents programmes de KEDGE BS en formation initiale et continue.

Depuis 2001, les membres de la chaire ont initié et coordonné un grand nombre de projets menés par des étudiants en collaboration avec des entreprises. Parmi les projets, on peut citer des études menées avec des entreprises telles que Auchan, Cultura ou avec le groupe HighCo.

Membres de la chaire

Pour mener à bien ses recherches, la chaire s’organise en équipes animées par son responsable. Ces équipes regroupent un nombre réduit de chargés de recherche et sont alimentées par un panel d’experts universitaires et professionnels :

Evénements

Sur la base des recherches effectuées, la Chaire organise une série d'activités de formation qui peuvent inclure soit des séminaires, des conférences ou des cours, tous basés sur les thèmes de la digitalisation des entreprises, du commerce de détail et du commerce électronique.

A titre d’exemple, une conférence "KEDGE Insight" pour les entreprises et les anciens élèves de KEDGE BS a été organisée à Paris en octobre 2018 en partenariat avec Amazon afin de présenter les résultats de la recherche sur l'évolution des entreprises de distribution du multicanal à l'omnicanal.

Le premier atelier d'innovation numérique pour le management de la qualité, le HackQUAthon, a été organisé en novembre 2018 dans les locaux de KEDGE BS Paris et a réuni 10 start-ups et 64 responsables qualité qui ont travaillé ensemble sur le thème : « Comment le management de la qualité utilise la technologie pour développer de nouveaux usages pour une performance durable. »

Production académique et/ou professionnelle & grand public

  • Bressolles G. (2020), Le Marketing Digital, 3ème édition, Les topos, Dunod.
  • Bressolles G. et Ponsignon F. (2019), QSE et digitalisation, Soyons moteurs de la transformation, Paris : AFNOR éditions, mai, 169 p.
  • Ponsignon, F., Kleinhans, S., Bressolles, G. (2018). Vers la qualité 4.0 : Apports croisés de la fonction qualité et de la transformation digitale. Paris : AFNOR éditions, avril, 124 p.
  • Bressolles G. (2017), Vente de vin en ligne : quel sera le modèle gagnant ?, The Conversation, 21 septembre 2017
  • Bressolles G. et Viot C. (2021), Les détaillants face au défi du commerce connecté : Une étude multisectorielle, Management international, (In press).
  • Nikhashemi S.R., Valaei N., Rezaei S., Bressolles G. (2021), The hidden chain of branded telecommunication services delivery: Value, trust, brand, price tolerance and word of mouth communication chain, Journal of Relationship Marketing, (In press).
  • Bressolles, G. and Lang, G. (2019), KPIs for performance measurement of e-fulfillment systems in multi-channel retailing: An exploratory study, International Journal of Retail & Distribution Management, vol. 48 n°. 1, pp. 35-52.
  • Ponsignon F., Kleinhans S. and Bressolles G. (2019), The Contribution of Quality Management to an Organisation’s Digital Transformation, Total Quality Management & Business Excellence, vol. 30, n°. S1, S17-S34, DOI
  • Valaei N., Nikhashemi S.R., Bressolles G. and Ha Jin H. (2019), A(n) (a)symmetric perspective towards task-technology-performance fit in mobile app industry, Journal of Enterprise Information Management, vol. 32 n°. 5, pp. 887-912
  • Chaney D., Lunardo R., and Bressolles G. (2016), Making the store a place of learning: The effects of in-store educational activities on retailer legitimacy and shopping intentions, Journal of Business Research, vol. 69, n° 12, pp. 5886-5893.
  • Lunado R., Bressolles G. and Durrieu F. (2016), The interacting effect of virtual agents’ gender and dressing style on attractiveness and subsequent consumer online behavior, International Journal of Retailing and Consumer Services, 30, 59-66.

Documents à télécharger

 

Retour en haut