Effets des préférences personnelles de l'entrepreneur sur la dynamique de l'ancrage territorial

Innovation & Entrepreneurship

publication du 5 / 12 / 2016

La nature des liens unissant l’entrepreneur à son territoire tend à renforcer la durabilité, la reproductibilité ou la volatilité de l’ancrage territorial des PME.

En matière d’ancrage territorial, l’influence des préférences de l’entrepreneur sont peu étudiées. Or, les spécialistes en entrepreneuriat et en PME montrent que les préférences personnelles (histoire, traits, relations familiales et sociales, appartenance à des groupes, adhésion à des principes) jouent un rôle certain dans la prise de décisions.

Étude récente sur l'ancrage territorial

Dans une étude conduite récemment, les auteurs s’interrogent sur l’influence des liens personnels qu’entretient l’entrepreneur vis-à-vis de son territoire sur l’ancrage territorial de la PME. À partir de l’observation approfondie de cinq PME françaises ancrées, il est démontré que les liens de l’entrepreneur au territoire peuvent être affectifs, moraux ou opportunistes. Généralement, les ancrages en question recouvrent des formes diverses : ancrage d’innovation, de patrimoine ou sociétal. Par ailleurs, la nature des liens entrepreneur-territoire contribue à rendre l’ancrage durable, reproductible ou volatil. 

L’apport managérial de cette étude concerne principalement les acteurs de la gouvernance territoriale. L’accent a été très souvent mis sur le rôle des institutions et de formes territoriales spécifiques (clusters, systèmes productifs localisés, milieux innovateurs, pôles de compétitivité…). Or, ces dernières ne se décrètent pas et nombre de territoires ne disposent pas d’une forte attractivité. En outre, le marketing territorial ne doit pas se réduire à une lutte concurrentielle entre territoires voisins.
Pour ces deux raisons, il est donc important de souligner les aspects endogènes de l’ancrage territorial. L’entrepreneur doit être considéré comme un individu à la recherche d’opportunités d’engagement, et ce, au-delà des seules limites de son entreprise. Une forte socialisation de l’entrepreneur, la délégation de responsabilités au sein d’institutions locales, la reconnaissance de sa dimension politique, la multiplication des opportunités entrepreneuriales, sont autant d’actions territoriales renforçant les liens particuliers des entrepreneurs à leur territoire, ainsi que l’intensité et la durabilité de l’ancrage territorial.

Bousquet F., Barbat V., Verstraete T. (à paraître), Influence des préférences de l'entrepreneur sur la dynamique de l'ancrage territorial, Gestion 2000.

                                                                                                                                                 

Retour en haut