Etude publiée dans Management International : Corruption et Survie des Multinationales

CSR

publication du 5 / 12 / 2016

Frédéric Prévot et Virginie Vial, professeurs de Stratégie à KEDGE, ont réalisé une étude publiée dans Management International sur les effets de la corruption sur la survie des filiales de multinationales dans un pays émergent à travers le cas de l’Indonésie.

Cette étude vient de faire l’objet d’une vidéo réalisée dans le cadre d’un partenariat entre la FNEGE et XERFI Canal pour la réalisation de vidéos d'enseignants-chercheurs en sciences de gestion sur le site de XERFI (Percepta TV).

Les résultats de cette étude menée sur 3500 filiales de multinationales sur une période de 30 ans montrent la relation paradoxale entre corruption et investissement direct. D’un côté, la corruption pervertit les institutions, alimente la criminalité et nuit à la croissance économique, à l'entreprenariat et aux investissements étrangers par un transfert des ressources vers des activités improductives.

D’un autre côté, le paiement de pots-de-vin par les firmes étrangères a un effet modérateur sur le taux de mortalité des filiales étrangères récemment implantées. 

le paiement de pot-de-vin est une stratégie limitée à une vision à court terme. Il semble servir de clé d'entrée sur le marché et de garantie de survie dans les premières années. Mais la corruption est surtout un moyen de profiter de la méconnaissance du marché et des institutions locales par les entreprises étrangères

Frédéric Prévot

Référence de l’article : Vial, V., Prévot, F. (2013) Effet de la corruption sur la survie des filiales de multinationales dans un pays Émergent : Le cas de l’Indonésie, Management International, 18, 1, p. 58-72

Retour en haut