Etat des lieux et évolution de l’agriculture française : vers une nouvelle révolution agricole

LE POINT DE VUE DE L’EXPERT KEDGE Business School – 27.02.2018

Etat des lieux et évolution de l’agriculture française : vers une nouvelle révolution agricole

A l’occasion du Salon de l’Agriculture qui a ouvert ses portes samedi dernier et qui prendra fin le 4 mars prochain, Xavier Hollandts, enseignant-chercheur à KEDGE Business School et spécialiste des enjeux agricoles, décrypte les profondes mutations du secteur qui augurent selon lui d’une nouvelle révolution agricole.

« L’agriculture française traverse une série de crises depuis plusieurs années : crise de confiance, rémunération insuffisante des paysans, problématiques de reprise et scandales sanitaires. Mais derrière ces problèmes bien connus se cachent des raisons d’espérer. L’agriculture française vit en effet de profondes mutations qui vont dessiner à terme une nouvelle révolution agricole », déclare Xavier Hollandts.

Pour cet expert, trois phénomènes majeurs vont à terme avoir un impact décisif sur les contours et le fonctionnement de notre agriculture :

  • Une nouvelle phase du capitalisme agraire se caractérisant par une financiarisation sans précédent
  • Une digitalisation très forte des métiers et des pratiques des agriculteurs
  • Un rapprochement sans précédent des producteurs et des consommateurs.

Le métier d’agriculteur est en pleine mutation comme en témoigne la diffusion progressive du smart farming qui désigne cet univers numérique qui accompagne désormais le quotidien des agriculteurs : puces électroniques, données en temps réel, drones, robots de traite, tracteurs connectés et pilotés par satellite, plateformes et pilotage à distance des exploitations.

« Objets connectés et intelligence artificielle vont bouleverser comme jamais le métier d’agriculteur. Aujourd’hui, seuls 12 % des exploitations ne possèdent aucun objet connecté », précise Xavier Hollandts.

Et Xavier Hollandts souligne : « Les objectifs de l’agriculture de précision sont évidents. Produire plus et mieux tout en consommant moins d’intrants, et donc en diminuant aussi les coûts. L’intelligence artificielle fait également son apparition, par exemple sur les moissonneuses-batteuses qui intègrent des éléments topographiques grâce au positionnement GPS ainsi que les données de rendement des années précédentes. »

« L’agriculture doit aussi intégrer le retour des circuits courts et directs ainsi que la réinvention de l’agriculture urbaine, selon Xavier Hollandts. Ce mouvement global, qui consiste à rapprocher les consommateurs des producteurs, constitue une révolution culturelle. »

C’est en accompagnant ces mutations que les différents acteurs (pouvoirs publics, coopératives, industriels, distributeurs) pourront bâtir ensemble un modèle cohérent d’agriculture nationale, comme les EGA (Etats Généraux de l’Alimentation) l’ont préfiguré. Cela passera par une condition essentielle : reconnaître au passage la pluralité des modèles agricoles français afin que ce Salon de l’Agriculture devienne à terme le Salon des Agricultures et de l’Alimentation Durable.

Xavier Hollandts est à votre disposition pour toute demande d'interview ou reportage sur ce sujet d'actualité.

A propos de Xavier Hollandts

Docteur et HDR en Sciences de Gestion, Xavier Hollandts enseigne l’entrepreneuriat et la stratégie à KEDGE Business School.
Ses recherches se concentrent sur la gouvernance des entreprises et les questions de théorie de la firme. Depuis mars 2012, il est co-titulaire de la chaire de recherche Alter-Gouvernance dédiée à l’étude de la gouvernance des entreprises (www.alter-gouvernance.org). Ses travaux ont notamment été publiés dans Corporate Governance, Journal of Institutional Economics, Managerial and Decisions Economics, la Revue Economique, la Revue Française de Gestion, Management International, ou la Revue Française de Gouvernance d’Entreprise.

Contact Presse KEDGE 

Angélique GERMAIN Tel. +33(0) 556 846 343 / angelique.germain@kedgebs.com

Documents à télécharger

CP salon agriculture X. Hollandts-jan18 ( HOLLANDTS-JAN18 - 328 kB)
Retour en haut