AlpFoodway : Un Projet Interreg du programme de l’Union Européenne

Un Projet Interreg du programme de l’Union Européenne « Espace Alpin ». Une approche pluridisciplinaire, transnationale et participative au patrimoine alimentaire alpin

Le projet AlpFoodway : un modèle de développement économique, social et culturel durable

Le patrimoine alimentaire alpin est constitué de pratiques sociales, culturelles et économiques liées à la production des aliments et à leur consommation. Ce patrimoine culturel est, à l’échelle européenne, un marqueur fort de l’identité des populations alpines. Le patrimoine alimentaire va bien au-delà̀ des produits. Il inclut la connaissance traditionnelle et la transmission générationnelle des savoirs et savoir-faire : techniques de production, conservation, habitudes et rituels de transformation ; il englobe également la consommation de ces aliments ; mais également les paysages productifs qui sont le résultat de l’activité agricole. L’exode rural, le vieillissement de la population, la mondialisation et les changements de mode de vie mettent menacent le patrimoine alimentaire alpin.

Le projet AlpFoodway a pour objectif la création d’un modèle de développement économique, social et culturel durable pour les zones de montagne périphériques, basé d’une part sur la préservation du patrimoine alimentaire et culturel de l’Espace Alpin et d’autre part sur sa valorisation par l'adoption d’outils de marketing et de gouvernance novateurs. Le projet favorisera également l'émergence d'une identité́ alpine transnationale basée sur les valeurs culturelles communes aux différentes régions alpines, exprimées à travers le patrimoine alimentaire.

Le projet contribue à un débat international récent (la Convention d'UNESCO 2003) sur la sauvegarde, la valorisation et la transmission du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) qui, selon l'UNESCO, consiste en des pratiques, des représentations, des expressions, des connaissances, des compétences que les communautés, les groupes et, dans certains cas, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel.  S’il est bien identifié et caractérisé, le PCI Alimentaire Alpin peut devenir un atout immatériel, basé sur l’expérience et des éléments symboliques, qui permettront de différencier et valoriser favorablement les produits et services alpins vis-à-vis des acteurs des différents modes de consommation.

L’ensemble des gouvernements alpins présentent des solutions de préservation et de valorisation de leur patrimoine culturel immatériel, mais souvent de façon fragmentée et non coordonnée. Grâce au projet AlpFoodway, ce sont les savoir-faire et traditions culinaires d’un espace transnational qui seront reconnus et mis en avant à une échelle à laquelle cela n’a jamais été fait auparavant : les Alpes dans leur intégralité, dans le but de générer un large réseau alpin qui échangera des stratégies, des politiques, des outils et bonnes pratiques et de valorisera le patrimoine alimentaire alpin de manière efficace, dans son ensemble.

L’ambition ultime de ce projet est de créer les conditions permettant la candidature de la culture alimentaire alpine au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Kedge Business School est très fière de contribuer à ce projet ambitieux grâce à son expérience et ses compétences dans le domaine du marketing et du comportement du consommateur, en particulier, sur les aspects culturels de la consommation.

Les activités principales de KEDGE

Les activités principales qui seront effectuées par KEDGE correspondent à l'identification des meilleures pratiques en marketing collectif et à la valorisation du patrimoine culturel immatériel Alpin, et plus particulièrement aux pratiques liées à l’alimentaire et à la gastronomie. 

KEDGE contribuera à l’analyse et la compréhension de la manière dont les produits, les services et les expériences liés au patrimoine culturel alimentaire alpin peuvent être gérés avec succès et comment positionner cette offre sur le marché de façon durable, tout en conservant leur authenticité́. D'un point de vue méthodologique, cela se fera par une analyse documentaire de sources secondaires pour identifier les meilleures/pires pratiques en terme de valorisation commerciale et d'exploitation de l’alimentation alpine ; d’enquêtes sur le terrain des cas de succès sélectionnés; d’ethnographie numérique (“Netnographie”) pour identifier les réponses du marché́ et pour comprendre la signification que les consommateurs accordent au patrimoine alimentaire/culinaire Alpin ; l’analyse comparative et le développement de politiques éducatives, de guides de management, afin d'identifier les meilleures pratiques au sein des processus de mobilisation interne ainsi que les initiatives de marketing collectif, et finalement, transformer la Nourriture Alpine ICH en une opportunité́ commerciale. 

KEDGE sera le partenaire responsable de la coordination et de la supervision de ces activités. Les partenaires qui interviendront sur ces thématiques, sont l'Université d'Innsbruck (Autriche), l'Université de Munich en Sciences Appliquées (Allemagne), Polo Poschiavo (Suisse), et RRA SevernePrimoeske (Slovénie). 

Le programme de l’Espace Alpine Européenne, qui ne finance qu'un petit nombre de projets soumis, a considéré notre projet comme innovant, en ce qu’il relie les valeurs liées au patrimoine alimentaire avec le marketing et la culture de consommation, et qu’il ne considère pas les communautés comme des destinataires passifs d'initiatives descendantes («top down»), mais plutôt comme acteurs d’un processus de mobilisation « ascendant » («bottom up»), basé sur l'engagement/responsabilisation des citoyens, afin de découvrir de nouvelles approches pour la valorisation commerciale de traditions authentiques. 

Les résultats principaux du projet comprendront :

  • Un document de réflexion/d’orientation sur la sauvegarde et la valorisation commerciale du Patrimoine Culturel Immatériel Alpin de la nourriture, qui résumera les principales idées et recommandations pour les agriculteurs alpins, les entreprises, le tourisme et les autorités locales de développement économique, autres décideurs et ONG ;
  • la Cartographie du Patrimoine Alimentaire Traditionnel Alpin, qui sera mise à la disposition de ces différents acteurs (citoyens-consommateurs, entreprises/entrepreneurs, agriculteurs, institutions/politiciens, ONG) qui s'engagent à prendre des mesures pour sauvegarder et valoriser la nourriture alpine et son patrimoine culturel immatériel ;
  • Une meilleure compréhension du patrimoine alimentaire traditionnel dans les Alpes et son rôle dans le développement durable, grâce aussi à la création d'un inventaire en ligne utilisant les technologies numériques les plus modernes ;
  • Des cours/formations et programmes éducatifs ;
  • Une plate-forme d'échanges culturels axée sur les événements locaux et les circuits touristiques.

Les 14 partenaires du projet AlpFoodway, (Italie,  Suisse, France, Allemagne, Autriche, Slovénie) couvrent géographiquement et linguistiquement l'espace alpin tout entier et contribuent au projet grâce à leurs compétences différenciées en matière de développement durable, de marketing, de tourisme, de sauvegarde de le PCI et de stratégies de marché agricole.

Les partenaires

  • Polo Poschiavo, Suisse (lead partner)
  • Région Lombardie, Italie
  • Communauté de Montagne de la Vallée Camonica, Italie
  • Centre Régional d’Etudes des Populations Alpines, Suisse
  • Regional Development Agency of Norther PrimorskaL.t.d. Nova Gorica, Slovénie
  • Research Center of the Slovénien Academy of Sciences and Arts, Slovénie
  • TSM - Trentino School of Management, Italie
  • Région Autonome Vallée d’Aoste – Assessorat de l’Education et de la Culture, Italie
  • Parc Régional Naturel du Massif des Bauges, France
  • Kedge Business School, France
  • Development Agency for Upper Gorenjska, Slovénie
  • Association Dislivelli, Italie
  • Munich University of Applied Science, Allemagne
  • University of Innsbruck School of Management, Autriche

Le projet durera trois ans et se terminera le 31 octobre 2019. Le montant total du budget est de 2.540.566 euros et la subvention ERDF est de 1.923.130 euros.

Le site Alpfoodway

Suivez le projet AlpFoodway sur les réseaux sociaux :

Retour en haut